Reportage positif sur la Guadeloupe (Corinne)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour,

 
Je me permets de vous écrire sans savoir si j'aurais vraiment une réponse à ma question et à mon indignation.

 Nous habitons en Guadeloupe, à St-François et venons de créer un gîte de 5 bungalows avec piscine et carbet. Comme beaucoup de société ici, nous sommes très touchés professionnellement et financièrement par les conflits actuels en Guadeloupe.

 Ce qui nous parait absolument injuste c'est que vous diffusez des images de l'île uniquement négatives : bagarres dans les rues, magasins vides, etc..... Certains de nos touristes (50 % pour le moment) qui avaient réservés annulent et ceux qui doivent arriver prochainement sont très inquiets.

 Vous comprendrez mon indignation et celle de nombreuses entreprises du tourisme ici. Ce conflit est déjà très dur à supporter et vos reportages sélectifs ne font qu'alimenter le malaise que ressentent les métropolitains (mais il semble que ce terme déplait aussi à notre roi et dictateur Domota 1er de Guadeloupe qui apparemment contrôle l'information  !)

Qu'il nous serait agréable d'avoir enfin un reportage positif et réaliste sur notre île d'adoption qui, malgré ce conflit, est toujours aussi belle et prête à accueillir nos touristes en mal d'exotisme !

 

Merci d'avoir pris un moment pour me lire en espérant que ce petit "coup de gueule" retiendra toute votre attention.

Salutations ensoleillées.

Corinne

 

Madame,
Je me suis permis de raccourcir votre texte en prenant soin de ne pas en altérer le sens général, car il était très long. Je comprends votre "coup de gueule" après plus d'un mois de conflit. Quelques reportages de nos équipes sur place ont montré des touristes sur les plages et même s'approvisionnant dans les commerces ouverts. Cependant, il est vrai que l'actualité de l'Île est dominée par le conflit dirigé par le LKP, d'autant plus qu'il est révélateur des contradictions socio-économiques propres à ce DOM. Il était donc de notre devoir de journaliste d'expliquer les raisons profondes du malaise d'une majorité des habitants de la Guadeloupe. J'ajoute que la parole a été à plusieurs reprises donnée aux métropolitains installés en Guadeloupe. Avant ce conflit, d'autres reportages ont déjà vanté la beauté de cette destination touristique. Je suis certain que d'autres suivront, une fois les tensions apaisées et les incompréhensions et conflits d'intérêt entre métropolitains et guadeloupéens réduits.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article