"Bonnes nouvelles" (Roland)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonsoir,

Je suis en train d’écouter le journal de 20h du TF1 ce soir (3 Mars 2009) : décidemment, vous êtes incapables de développer le moindre sujet « positif » ! Celui de France 2 c’est exactement la même chose.

Vous ne diffusez plus d’information, vous ne faites que de l’audimat, vos informations sont toutes biaisées dans le sens du négatif car le « peuple » aime bien le sang, les chats écrasés, les maladies, les polémiques politiques, …, vous êtes responsables d’une partie du pessimisme ambiant.

Je pense que le CSA devrait imposer un journal télévisé composé de moitié de bonnes nouvelles et de moitié de mauvaises, comme on le fait pour la musique française sur les radios par exemple. Autre suggestion, si, à chaque journal télévisé vous présentiez pendant 5 mn une PME française qui fonctionne bien, qui progresse, qui embauche, il y en a, je vous assure, beaucoup plus que vous ne l’imaginez, je peux même vous donner des exemples concrets et bien vous redonneriez de l’espoir et tout le monde s’en porterait mieux, d’autant que ce ne serait pas de l’audimat comme vous le faites aujourd’hui, mais tout simplement de l’information !

Cordialement.

Roland Blanpain

 

Monsieur,

J’ai été contraint de raccourcir votre texte trop long sans, j’espère, en trahir le sens général.

Croyez bien qu’une chaîne généraliste recherchant l’audience la plus large possible aurait tout intérêt à ne délivrer qu’une actualité heureuse. Car si certains téléspectateurs sont friands de faits divers, l’immense majorité préfère les bonnes nouvelles aux mauvaises. Malheureusement l’actualité n’est pas vraiment « positive », particulièrement en ce moment. Il nous est déjà arrivé de diffuser, encore récemment, des sujets sur des entreprises « qui ne connaissent pas la crise » mais il faut bien avouer qu’elles ne sont pas légion. Quand à imposer aux journaux télévisés un quota de bonnes nouvelles, cela confinerait à la désinformation, voir à la propagande, indigne d’une démocratie.

 

 

 

 

Commenter cet article

Roland Blanpain 04/05/2009 13:16

Je ne suis pas d'accord avec le contenu de votre réponse. La vie est faite de bonnes et de mauvaises nouvelles et il est évident que ce sont les mauvaises nouvelles qui font monter l'audimat. Alors si la vie est fait de bonnes et de mauvaises nouvelles pourquoi ne pas donner au journal télévisé le vrai reflet de cette vie là, c'est cela la démocratie.

cathy 12/03/2009 21:20

Complètement d'accord avec le positivisme des infos demandé par un spectaeur ! Ju -va- mine ! le catastrophisme peut nous laisser à penser que les journalistes ne rêvent que de malheur.. les fameux trains qui arrivent à l'heure. Soyez sûrs que nous serions pendus à nos écrans si l'on nous montrait des trains qui arrivent à l'heure, c'est à dire des évènements heureux de temps en temps, il y en a, les morts, les blessés,les faillites, les critiques, les contestations,les revendications, tout ce méli mélo pour nous empêcher de VIVRE, basta !Merci de nous écouter et de nous lire en tous cas, çà, c'est une bonne nouvelle, par exemple !

SEDAThttp://ann.over-blog.com/ajout-commentaire.php?ref=1477621&ref_article=25280795 04/03/2009 12:27

D'autant plus qu'il y a tjrs de jolis/beaux reportages de notre France en seconde partie du journal télévisé de TF1 de Jean-Pierre Pernaut,cela nous change du reste...!
Reynaldo.