Gilad Shalit et Ingrid Betancourt (Richard)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Monsieur,

Nous avons appris (pas par vos soins) que notre compatriote Guilad Shalit ne serait pas libéré de si tôt des geôles du Hamas.

Pourquoi n'y a en t il aucune mention dans votre journal télévisé de ce jour, alors que , je m'en rappelle , les hauts et bas de la libération de Mme Bettancourt faisaient toujours les grandes lignes de votre journal. Guilad Shalit n'est pas moins français que Mme Bettancourt et j'oserais dire plus, car Mme Bettancourt est française par mariage alors que Guilad l'est par ascendance.

J'attends de votre part une mise au point pertinente.

Treister Richard

 

Monsieur,

La nouvelle dont vous avez eu connaissance est en réalité une déclaration du Hamas menaçant de faire subir au soldat israélien Gilad Shalit, également de nationalité française, le même sort que le navigateur de l’armée de l’air israélienne Ron Arad, disparu lors d’une mission au Liban en 1986. Cette menace ne constitue en rien une information établissant que Gilad Shalit « ne serait pas libéré de si tôt » même si un dénouement rapide semble peu probable. Gilad Shalit est détenu par le Hamas depuis 1000 jours et nous en avons parlé régulièrement au cours de ces deux ans et neuf mois de captivité. Il n’y a pas a proprement parler de nouveau dans cette affaire, notre rôle n’étant pas de relayer toutes les déclarations du Hamas. Quand à la comparaison avec Ingrid Betancourt j’y apporterai une nuance; elle n’était pas soldat dans l’armée colombienne. Gilad Shalit est soldat de l’armée israélienne et à ce titre courait le risque d’être blessé, tué ou pris en otage.

Commenter cet article

padovani 30/03/2009 09:26

Ingrid Bétancourt n'était pas militaire mais député et en plus les militaires colombiens l'avaient prévenue des risques réels d'enlèvement qu'elle courait (et faisait courir à ses collaborateurs) en se rendant en territoire FARC.
Soyons clairs! Le sujet Shalit n'est pas aussi porteur que le sujet Bétancourt et en plus vous êtes formatés pour ne pas rentrer dans des terrains minés!

Dernière remarque: Lorsque vous faites allusion à la réalité, réalité subjective de journaliste voulez-dire...?

Jean-Marc Pillas 30/03/2009 10:45


C'est axactement çà. Vous avez tout compris!