Pouvoir d'achat et baisse de la consommation (Xavier)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour,

Vous mettez la phrase magique "encore une conséquence de la crise" à chaque pet de travers, j'ai plus d'exemple en tête, mais une fois j'ai bondi sur ma chaise tellement c'était tiré par les cheveux!!!

Vous n'arrêtez pas de parler de baisse du pouvoir d'achat sans présenter une réelle démonstration.

La peur et le côté consensuel de ces phrases chocs sont vendeurs puisqu'ancrés dans l'opinion publique actuelle.

Il n'y a pas aujourd'hui de réelle baisse du pouvoir d'achat et la crise a longtemps été que très artificielle, soutenue juste par les médias: je suis intimement persuadé que vous avez réellement amplifié ces deux phénomènes.

Les banquiers sont des blaireaux et ils on peur de prêté alors qu'il n'y a aucune raison que l'on arrête de rembourser nos crédits alors que tout le monde le fait en France depuis des années sans problèmes. C'est plutôt nous qui devrions avoir peu d'emprunter vu ce qu'il font de notre argent!!

Vous avez le devoir surtout de faire en sorte que l'on oublie pas qui sont les principaux responsables de ce qui arrive et veiller à ce que personne n'oublie qu'une fois tout cela terminé, il faudra les punir.

Là, on aura un vrai journal de qualité, utile et non consensuel.

 

Monsieur,

Comme j’en ai à plusieurs reprises averti les visiteurs de cette page, je ne peux publier des textes de plus de 15 lignes. J’ai donc dû considérablement réduire le votre.

Nous ne parlons pas d’une baisse du pouvoir d’achat mais d’une baisse de la consommation (-2%), ce qui n’a rien à voir. Nous en sommes d’accord, il n’y a pas officiellement de baisse globale du pouvoir d’achat si ce n’est tout de même pour tous les nouveaux chômeurs. Croyez bien que nous n’avons aucun intérêt à entretenir ni à amplifier les craintes que suscite la crise. Enfin, s’il y a des responsables identifiés de cette situation économique, ce n’est pas aux médias de les « punir ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article