Foi et mauvaise foi (Didier)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Objet : votre JT du vendredi 27 mars

Sur ses propos tenus hier matin (à France Bleue Orléans), Monseigneur André FORT s'est rétracté dès midi + par écrit.

Entre son communiqué de presse et votre JT se sont donc écoulées HUIT HEURES.

Et cependant, à 20 h20, vous ne vous etes pas privés d'un  reportage "" à charge"" d'environ 3 à 4 minutes avec seulement une minuscule incise concernant ce recul episcopal.

HUIT HEURES pour monter et maintenir une telle mascarade. Est-ce là votre déontologie ? Est-ceci que vous appelez du professionnalisme journalistique ?

Une telle mauvaise foi est écoeurante. Etonnez-vous que les Français n'accordent plus la moindre confiance aux journalistes et aux médias !

Didier

 

Monsieur,

La présentatrice et le journaliste auteur du sujet ont tous deux indiqué dans leurs commentaires respectifs que l’Evêque d’Orléans « reconnaissait avoir fait une erreur » et « retirait ses propos ». Cependant il n’avait été aucunement contraint le matin même de déclarer que le préservatif pouvait être dangereux et ce n’est qu’après le tollé de la communauté scientifique qu’il s’est rétracté. Ce nouvel atermoiement méritait d’autant plus un sujet qu’une grande partie des catholiques français se dit troublée, voire déconcertée par  les positions du nouveau Pape. Notre « déontologie » comme vous dites, est précisément de donner la parole à tout le monde, y compris aux catholiques qui ne sont pas d’accord avec Benoit XVI.

Commenter cet article