Question pas si bête (Romain)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour,

Je me pose une question bête à chaque fois qu'on interroge les gens dans la rue ou par sondage: Pourquoi ne fait on jamais référence au coût d'une mesure, d'un maintient d'un service publique ou autre?

Exemple:

Question posée par le journaliste: Etes vous pour le maintient du bureau de poste? réponse: OUI à 100%!

Question comme je la poserai: Le bureau de poste vous coute 100 euros par an, êtes vous pour son maintient? Réponse probable: NON ou je m'en fou, je paye pas d'impôts (ce qui est faux car la TVA est un impôt mais le français moyen l'oublie facile) et pour ceux qui ne payent pas d'impôt la question pourrait être: êtes vous pour la diminution des allocations familliales en échange du maintient du bureau de poste? Dans les 2 cas la réponse serai à mon avis beaucoup plus nuancée...

Cordialement

Romain

 

Monsieur,

Votre question est loin d’être bête, elle est même tout à fait pertinente. Cependant il est vrai que l’énoncé de la question telle que vous la posez prendrait beaucoup de temps et la durée des sujets du journal n’est pas extensible. Elle n’est possible que dans le cadre d’un sujet « enquête » consacré à la fermeture d’un service public. Je soumets l’idée à la rédaction.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JulienA 30/03/2009 15:16

Par essence, l'utilité des micro-trottoirs est contestable. Entre le choix des interrogés, le choix des questions et le tri final, on peut leur faire dire exactement ce que l'on veut. L'apport informatif est quasi nul. Mais c'est un moyen simple d'apporter des images pour un sujet de JT.