Malaise étudiant (Martine)

Publié le par Jean-Marc Pillas

La Sorbonne, dont la réputation n'est plus à faire, a fait la une des journaux.
Or ma faculté situé à Arras dans le Pas de Calais (62), connait des troubles, en effet depuis 6 semaines la fac est bloquée par des étudiants, empêchant l'accès aux cours. Je trouve dommage que les médias ne font pas part de cette situation qui ne fait qu'aller crescendo.
 Les médias ont un réel pouvoir, et je pense que si ils relayaient mieux ce fait de société, en pointant le négatif de la situation, cela pourrait faire bouger les choses car l'avenir de beaucoup d'étudiants est remis en question. En effet une coupure des cours de six semaines représente beaucoup dans un cursus universitaire, les lacunes ne seront pas rattrapables, l'année scolaire s'en trouve mise à mal également.
Pour conclure, je ne demande pas que TF1 vienne à Arras ce qui aurait pour effet de légitimer le mouvement, je demande simplement que l'on parle de ce mouvement mais en pointant les aspects négatifs: interviews d'étudiants contre les blocages de facs, avis des professeurs, direction qui ne sais pas comment se comporter avec les bloqueurs, état des facs squattées par les bloqueurs, mobilier abimé...
Je vous remercie de votre attention
Au plaisir de vous lire.
Cordialement

 

Madame,

Je comprends parfaitement les inquiétudes de certains étudiants qui souhaitent terminer leur année scolaire dans de bonnes conditions. Toutefois, notre rôle n’est pas de stigmatiser les uns ou les autres, de dénoncer les aspects négatifs d’une situation ou de mettre en valeur les aspects positifs mais de donner la parole à tous de manière équilibrée. Notre mission n’est pas de juger mais d’informer de la manière la plus honnête possible.



 

 

Commenter cet article

marie 31/03/2009 18:30

Je suis originaire de cette ville...ArraS se trouve localisée sur la carte du JT quand un sujet concerne le Pas de Calais depuis l'évacuation d'une ville et de ses environs due à la présence d'explosifs......
you remember????
Il est aisé de taxer les journaux nationaux de parisianisme.... ce n'est pas toujours le cas je le reconnais mais,force est de contaster que les journalistes de la rédaction parisienne ont tendance à aller chercher l'info au plus près... pourquoi filmer un blocage d'université à Arras alors qu'il suffit de quelques minutes pour fimer les mêmes images à la Sorbonne ou à Nanterre????