"Grossière familiarité"? (Solange et Alexander)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bravo dans l'ensemble pour les infos de TF1.  Jean Pierre Pernaut présente un journal humain, sympathique et bien formulé.  Il n'en est pas toujours de meme de Claire Chazal, dont les 'e' ne se comptent pas et qui surtout a eu tout à l'heure l'arrogance de manquer totalement de respect par rapport au Président de la République.  La correction et la politesse faisaient partie de l'éducation française.  Claire Chazal ayant pourtant à priori reçu une bonne éducation se permet de présenter une interview de 'Nicolas Sarkozy' et non pas du Président de la République,  ensuite elle s'est peut etre reprise une fois ou deux en se référant au Président, mais dans la grande majorité des cas durant l'interview a-t-elle fait preuve d'une grossière familiarité, jusqu'à remercier 'Nicolas Sarkozy' et non 'Monsieur le Président'.  Cette familiarité est choquante, mais la vulgarité est maintenant chose courante et cela est infiniment regrettable.  Claire Chazal se doit d'exprimer du respect par rapport aux personnalités qu'elle interviewe,  meme si elle est une vedette de la presse people!

 

Bonjour,

il serait de correction que vos journalistes s'adresse au president avec des mots comme Mr le president et non par son nom nicolas sarkozy!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Capt. Alexander

 

Lors de cet entretien en Dupleix avec François Bachy auprès du Président, Claire Chazal a bien présenté « le Président de la République, Nicolas Sarkozy » puis a posé cinq questions sur six en s’adressant au chef de l’Etat par son titre « Monsieur le Président ». S’adressant à lui à propos d’une question moins politique ou protocolaire sur sa rencontre avec le couple « Obama » elle l’a effectivement appelé « Nicolas Sarkozy » et l’a remercié également en citant son patronyme. Si certains téléspectateurs avaient oublié que Nicolas Sarkozy est le Président de la République, la citation de son titre pas moins de six fois par Claire Chazal leur a certainement rafraichi la mémoire. J’ajoute que le Président lui-même n’a pas été choqué par cette « familiarité » et que le titre de « Président » s’agissant du Président de la République s’écrit avec un « P» majuscule. Enfin, je vous confirme que Claire Chazal a une excellente éducation.

 

Commenter cet article