Respect de la fonction (Michel)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Quitte à paraître un empêcheur de tourner en rond je souhaiterais que les journalistes qui font "le journal" soient respectueux des auditeurs en:

- Pour Madame FERRARI  en employant pour citer le  " Président de la République" des termes un peu plus respectueux que "Nicolas SARKOSY" en omettant à minima "Monsieur" ou plus naturellement en rappelant son titre "Monsieur le Président de la République. Un minimum de respect pour la personne que les Français ont élus, me semblerait le bien venu de la part de journaliste de ce niveau. 

Je pense de plus aux vertus de l'exemple pour tous et particulièrement les jeunes dans nos modes d'expressions.

Merci d'avoir voulu me lire.

Un auditeur citoyen qui ne veut qu'un peu de respect des institutions et de ses oreilles.

Michel

 

Monsieur,

Sarkozy s’écrit avec un « Z » et non un « S ». Il n’y a rien d’offensant à appeler le Président de la République par son nom. Dans le journal de 20 heures hier soir, Laurence Ferrari a aussi utilisé le titre de « chef de l’Etat » ou de « Président ». L’utilisation à tour de rôle du nom du Président ou de ses titres est aussi une façon d’éviter les répétitions. En outre, je pense qu’une immense majorité de français a intégré que Nicolas Sarkozy était bien le Président de la République française et qu’il est donc inutile de le rappeler à tout bout de champ. Au contraire, préciser systématiquement la qualité de Nicolas Sarkozy risque d’être perçu comme indélicat puisque nul n’est censé l’ignorer. C’est précisément pour cette raison que lors des déclarations du Président à la télévision, son nom et ses fonctions ne sont jamais incrustés. Il n’y a donc de notre part aucun manque de respect de la fonction de Président et des institutions en général.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Virginie 10/04/2009 12:49

"[...] pour la personne que CERTAINS Français ont élus [...]" ; cela me semble plus juste car tout le monde n'a pas voté pour Nicolas Sarkozy.

Riri 09/04/2009 08:18

Je suis d'accord avec la réponse de J.M. Pillas à la condition que les journalistes appellent le président : Nicolas Sarkozy et non "Sarkozy".