Transparence (Stéphane)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Je trouve de manière générale que les journalistes posent souvent des questions déplacées aux “héros” de l’actualité, sans avoir eux-mêmes fait acte de transparence.
Cf. Interview de Chabal sur TF1 ou LCI (argent), Manaudou et son entraineur (Sexe), nomination d’hommes politiques a des postes économiques (fusion bancaire) etc...
Ils s’érigent trop souvent en juges de leur époque, sous couvert de leur anonymat comme des manifestants cagoulés et masqués d’extrême gauche à Strasbourg ou des Indépendantistes Corses.
Il serait bon qu’un jour, les journalistes s’appliquent la même transparence auprès du grand-public avant de poser des questions, auxquelles eux-mêmes se réservent le droit de ne jamais répondre.
Quel Rmiste sait combien gagne un journaliste par exemple ?
Les interviewés devraient avoir le droit de demander aux journalistes qu’ils communiquent leurs propres réponses aux questions qu’ils posent.
Très cordialement,

 

Monsieur,

Je ne sais pas si ces questions de journalistes sont déplacées. Je vous concède qu’elles peuvent parfois ne pas être totalement pertinentes mais il est un fait incontournable, notre métier consiste précisément à poser des questions. Nous n’avons en aucun cas la prétention (ni le droit d’ailleurs) de nous ériger en juges mais simplement de relater des faits, de rendre compte de l’actualité. Les journalistes ne sont en aucun cas anonymes puisqu’ils signent leurs articles ou leurs reportages. Votre comparaison avec des manifestants ou des indépendantistes masqués me semble pour le moins très audacieuse. Je ne vois pas très bien comment remédier au manque de transparence dont feraient preuve, selon vous, les journalistes, si ce n’est en créant un nouveau métier de journalistes pour enquêter sur les premiers. Je peux vous confirmer effectivement qu’un journaliste gagne en principe plus qu’un Rmiste. Enfin je vois mal comment nous devrions nous « interviewer » nous-mêmes sur chaque sujet que nous traitons.

Commenter cet article