Cruel monde animal (Sophie, Nathalie et Alex)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Au cours de votre dossier concernant la biodiversité vous n'avez rien trouve de mieux que d'illustrer votre reportage a propos de la sauvegarde réussie des vautours en montrant une vache agonisant attaquée par des vautours après avoir mis bas. Quelle belle image pour mettre en valeur notre biodiversité préservée ! Ayez une pensée pour les personnes sensibles aimant les animaux ou pour les enfants qui a cette heure la ne sont pas encore au lit. Ce qui vous intéresse en priorité, c'est de montrer des images choc, peu importe si elles n'illustrent pas le sujet. En tous cas, si vous pensez faire de l'audience avec de telles images, vous avez tout faux !

Sophie (28 ans)


Bonsoir,

Je viens de tomber sur le reportage sur les vautours qui ont crevé les yeux d'un veau avec vidéo a l'appui: alors je me dis que déjà il faut être un gros con insensible pour avoir comme réaction de faire une vidéo au lieu de chercher a sauver ou soulager son animal mais en plus vous vous le diffusez sans prévenir. Et si on a pas envie de voir ce genre de chose?

Alex

 

Bonsoir,
est-il utile de montrer au JT de ce soir des images aussi cruelles telles que cette vache et son veau attaqués par des vautours ? Nathalie

 

Un grand bravo !!! Pour votre reportage, des plus pertinents, sur la biodiversité du JT de 20h de ce jour!!! En effet, toutes mes félicitations pour votre pitoyable parenthèse concernant l'attaque des vautours en ayant eu la brillante idée de faire témoigner un imbécile qui préfère filmer au portable l'agonie d'un animal gesticulant et gisant dans son sang, plutôt que d'abréger ses souffrances. Et encore merci d'avoir choqué mes enfants...et oui, à 20h ils ne sont encore pas couchés. Et on appelle cela les heures "tout public.

 

Mesdames, Messieurs,

La vidéo filmée par l’éleveur lui-même et diffusée dans le reportage illustre la difficile cohabitation des vautours avec le bétail et par conséquent est tout à fait pertinente s’agissant de biodiversité. Il n’y a donc pas de notre part une volonté de diffuser des « images choc » sans aucun rapport avec le sujet pour faire de l’audience. Je vous l’accorde, la diffusion de ces images aurait pu faire l’objet d’un avertissement de la présentatrice. Toutefois je rappelle, une fois de plus, que les journaux télévisés ne sont pas à proprement parler des émissions à destination des enfants, en tout cas des plus jeunes. L’actualité n’est pas toujours aussi heureuse et anodine que les « Bisounours ».

Commenter cet article