Parisianisme et grippe mexicaine (Alexandre)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour.

Je viens à vous pour pousser un vrai coup de gueule contre votre parisianisme. Aujourd'hui encore, actualité oblige, un reportage sur la grippe mexicaine: une petite fille a eu un malaise et on pense que, peut- etre, ce pourrait être la grippe mexicaine. Il faut le dire et je suis d'accord c'est votre devoir de journaliste de nous en informer. Mais saviez vous qu'il y avait un cas a Reims? (chose dite dans un laboratoire) Pas un mot dans vos deux éditions d'aujourd'hui. Je trouve dommage que vos informations soient bien souvent tournées vers Paris et ne regarde pas assez en dehors. (les vacances sont finies à Paris mais pas ici ,rapport à votre sujet sur les stations de ski, et plein d'autre sujets que je ne citerai pas faute de place!!!). petit bémol quand même: merci à Jean-Pierre Pernaut de sortir de Paris merci et encore merci. ce coup de gueule ne concerne que les autres présentateurs du JT. Merci et à bientôt.

Alexandre

 

Monsieur,

Il est surprenant que cette vieille tradition française consistant à opposer la province à Paris et inversement ressurgisse à propos d’une menace de pandémie pour « revendiquer » des cas de grippe mexicaine. Désolé, Monsieur, mais la ville de Reims ne peut pour l’heure « s’enorgueillir » d’accueillir le premier cas de grippe mexicaine car le couple, un moment suspect d’être porteur du virus dans cette ville, a été « lavé de tout soupçon ». Et c’est pour cette raison que nous n’en avons pas parlé. Si nous commençons à rendre compte de toutes les fausses alertes je pense que nous pourrons effectivement énumérer tous les cas de grippe classique dans toutes les villes de France. Il y a, à ce jour, une quarantaine de cas suspects en France et une bonne partie se trouvent en Ile de France. Enfin, je ne vois pas très bien en quoi les « autres présentateurs » sont responsables de cette répartition géographique des cas suspects.

 

Commenter cet article