Justice espagnole (Vincent)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour,

Aujourd'hui (5 mai) s'ouvre le procès de Yohann Piedagnel, Hendayais, incarcéré depuis 3 ans en Galice pour un double meurtre, dont l'enquête en France avait prouvé qu'il n'avait rien à avoir. J'ai moi-même trouvé une preuve supplémentaire de son innocence, mais la justice espagnole a décidé de s'acharner contre lui. Je voudrais savoir si vous allez en parler dans le journal, vu que Yohann risque la prison à vie.

Vincent

 

Monsieur,

Etant donné le nombre quotidien important de procès en France ou de ressortissants français à l’étranger, il ne nous est pas possible de tous les couvrir. Jusqu’à preuve du contraire, la justice espagnole est tout autant démocratique que la nôtre et tant qu’il n’a pas été jugé, il nous est difficile de considérer qu’elle « s’acharne » contre ce ressortissant français.

Commenter cet article

Vesga Vincent 06/05/2009 13:28

Je sais bien que votre rôle n'est pas de faire des commentaires sur la justice en Espagne. Je tenais juste à vous informer sur un fait qui est, selon la Dépêche du Midi, "digne des films hollywoodiens les plus noirs", et que seulement la description des faits, à savoir la mise en examen en France, la relaxe après enquête puis l'extradition vers l'Espagne, alors que Yohann avait prouvé qu'il était étranger à cette affaire, tout cela vaut bien un "Florence Cassez" par exemple. J'espère que lorsque Yohann sortira de prison on prendra conscience qu'il y a une faille dans les procédures d'extradition, car ce qui lui est arrivé pourrait arriver à n'importe qui.