Parti "pris"

Publié le par Jean-Marc Pillas

Mesdames, Messieurs de la rédaction,
Je ne permettrai pas de douter de votre impartialité de journalistes, par contre je ne peux que m'interroger sur les choix éditoriaux de vos journaux télévisés.
Je m'explique, comment se fait-il que vous fassiez un sujet sur une maison close dans la ville dont Mr Jean-Pierre Enjalbert est Maire, sans parler de sa candidature en région Ile-de-France pour les Européennes et informer les français sur la liste Gaulliste Debout la République?
De même, concernant la loi Hadopi, pas un mot sur le fait qu'il se soit constitué prisonnier au commissariat de sa ville au nom de ses administrés "délinquants",
je continue sur le même sujet, vous avez couvert le rejet surprise de cette loi en l'attribuant à un coup des socialistes, sans mentionner Mr Nicolas Dupont-aignan, Président de Debout la République.
En cette période de campagne électorale, je trouve ses "omissions" regrettables pour une grande chaine d'information comme la votre.
D'autres formations politiques ayant régulièrement "droit d'antenne" alors qu'elles sont créditées d'intentions de vote inférieures, j'espère que vous comprendrez mon étonnement de vos choix/contenus éditoriaux.
Vous en remerciant par avance, cordiales salutations journalistiques.

 

Bonjour,

Le reportage sur la « maison close » découverte à Saint Prix contenait une interview du maire, Monsieur JP Enjalbert. Ce sujet traitant d’un fait divers relevant du proxénétisme, je ne vois pas très bien ce que la candidature aux « européennes » de Mr Enjalbert a à voir avec cet « événement », d’autant moins qu’évoquer l’activité politique du maire dans un tel sujet eut établi une proximité douteuse avec l’affaire de proxénétisme évoquée plus haut. Concernant le « happening » de Mr Enjalbert au commissariat de sa commune et la mention de Mr. Dupont-Aignan à propos de la loi hadopi, je vous rappelle que TF1 n’a pas vocation à se substituer au service « communication » du Parti « Debout la République ». Comme toutes les formations politiques, même petites comme la votre, un sujet sera diffusé sur « Debout la République » au cours de la campagne en cours.

Cordiales salutations journalistiques.

Commenter cet article