Qui nous ment? (Sylviane)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour,

Il y a quelques mois, on nous disait que l'industrie de l'automobile était en crise, que des centaines de véhicules étaient stockés sur des parkings, en attente d'éventuels acheteurs. Dans ce cas pourquoi faut-il attendre 5 mois minimum pour la livraison d'une voiture neuve tout ce qu'il y a de plus ordinaire (un modèle français commandée à la mi-février, livrable normalement en mai, livraison reculée au 20 juillet, sachant que la seule option demandée est la peinture métallisée)

Qui nous ment, les journalistes ou le constructeur ?

Sylviane (de la Sarthe)

 

Madame,

Ni les journalistes, ni les constructeurs ne vous mentent. Il s’agit en réalité d’un paradoxe de cette crise bien réelle qui s’explique ainsi. Les constructeurs possèdent effectivement un stock important de véhicules « bas de gamme » mais, anticipant en quelque sorte les effets de la crise, ils ont réduit la fabrication des autres modèles, ce qui les contraint aujourd’hui à travailler à « flux tendu », autrement dit pratiquement « à la demande » et donc à allonger les délais de livraison. Parallèlement, la « prime à la casse » a sensiblement « dopé » les ventes, prenant de cours les constructeurs.

Commenter cet article