La crise du lait (Michel, Marina...)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour, j'écoute régulièrement votre journal télévisé et sauf erreur de ma part je ne pense pas vous avoir entendu parler du mouvement de grogne des producteurs laitiers en France. Merci de votre réponse

Michel

 

Pourquoi les agriculteurs et la crise du lait n’intéresse personne?

 

Bonsoir, je viens de voir le reportage concernant la baisse du prix du lait. Mon mari est agriculteur; il vient de voir son revenu (paie de lait)diminuer de 33%.Qui accepterait de voir son revenu diminuer d'autant? Votre reportage a permis d'informer le public mais il aurait été plus judicieux de montrer quelles en seraient les conséquences. Vous ne montrez que des agriculteurs en colère déversant du lait dans les préfectures ou dans des fromageries certes mais démontrer que cette baisse fera encore chuter le nombre d'exploitation en France, que demain ou dans quelques mois des agriculteurs devront vendre la totalité de leur cheptel pour pouvoir survivre et rembourser leurs emprunts(mise aux normes: véritable gouffre financier pour une exploitation).Mon mari m'affirmait qu'avec un prix du lait aussi bas, son exploitation ne pourra tenir que 18 mois pas plus!!! Alors plutôt que de nous montrer Sarkozy aux quatre coins de la planète à dépenser et gaspiller l'argent des français, vous feriez mieux de vous préoccuper des problèmes des français et tout particulièrement ceux des agriculteurs car ils sont la base de tout le secteur agro-alimentaire. Si demain il n'y a plus d'agriculteurs, se sont des millions de français qui pointeront à l'ANPE!!!!!!!A bon attendeur, salut!!!!!!!

Marina.

 

Bonjour,

Pour répondre à Michel, je ne lui en fais pas le reproche, mais il semble qu’il n’écoute pas aussi régulièrement qu’il le dit notre journal télévisé.

Nous avons fait deux sujets sur cette crise et la grogne des producteurs laitiers, dimanche dernier à 20 heures et aujourd’hui à 13 heures, ainsi qu’un « off » (images commentées par la présentatrice) dans le 20 heures de lundi. Un autre sujet est prévu pour ce soir 20 heures. Il est donc difficile de dire comme l’avance le deuxième courriel, que « la crise du lait n’intéresse personne ». En tout cas, cette critique est injuste à l’égard de TF1. Enfin, pour répondre à Marina, nous avons bien traité les conséquences prévisibles de cette crise au travers des sonores de producteurs laitiers contenus dans les deux sujets évoqués plus haut. Contrairement au sentiment que vous avez, Madame, « nous nous préoccupons des problèmes des français et des agriculteurs ».

Commenter cet article

roulette 19/05/2009 22:34

je suis en accord avec marina . en effet vous avez diffuses 2 fois 4 minutes de reportages contre plus de 10 minutes a chaque fois pour le festival de cannes.les agriculteurs ne compte vraiment pas a grand chose dans notre societe bien qu'ils soient la base de plusieurs metier qui vont eux aussi s'enfoncer dans la crise
christelle