Enlèvement

Publié le par Jean-Marc Pillas

Je viens d'écouter les informations du journal de Claire Chazal (samedi 23 mai. 20heures). Comme beaucoup de ses confrères, elle utilise le terme "kidnapper" indifféremment pour désigner l'enlèvement d'enfants ou d'adultes. Cette expression en réalité est réservée au "kid" c'est à dire aux enfants. Ce terme est apparu à la suite de l'enlèvement du fils de Charles Lindberg aux US avant guerre (1932).

Cordialement

 

Bonjour,

Vous attribuez à la présentatrice l’utilisation d’un mot qu’elle n’a jamais prononcé, confondant comme beaucoup de téléspectateurs, les commentaires des journalistes dans les sujets avec les lancements des présentateurs. Ce verbe anglais a été utilisé par notre correspondant au Pakistan dans son sujet sur l’enlèvement d’un touriste français. Au sens étymologique (anglais), ce mot signifie bien « enlever un enfant » comme vous le soulignez. Cependant, comme la langue française, l’anglais évolue et ainsi ce sens étymologique s’est dans le langage courant étendu à toute personne enlevée.

Commenter cet article