Agriculture et grande distribution

Publié le par Jean-Marc Pillas

Monsieur,

Afin de permettre à la grande majorité de vos lecteurs et téléspectateurs de mieux appréhender les raisons du divorce actuel, ne serait-il point judicieux, de faire sous forme de reportages, un bilan des grandes étapes de la relation de ces trois acteurs à partir des années 70 date à laquelle tout ce joli monde convolait en juste noce sur les cendres encore fraîches du petit commerce. Les différents thèmes ne manquent pas : Agriculture intensive, monoculture, industrialisation de la filière bétail. Les parcours des familles Philippon, Ferté, Mulliez, Leclerc, Nicoud etc.. La politique d’aménagement agricole, les jachères, Bruxelles, la PAC.

J'ai eu la chance de grandir dans une société ou l'élevage et l'agriculture représentaient 20% de la population active et où le moindre village avait sa crémerie. Aujourd'hui les termes de fermier, cultivateur, petit commerçant ont laissé la place aux producteurs de viande et de lait, exploitant agricole et grande distribution. Alors oui, j'ai une certaine nostalgie de Gérard Nicoud. Car il n'y avait pas beaucoup de voix pour combattre la mort annoncée des petits commerces. Aux consommateurs qui pleurent leur pouvoir d'achat, aux exploitants agricoles ou autres producteurs de viande et de lait qui s'insurgent des marges inadmissibles de la grande distribution, je voudrais rappeler, que c'est eux, qui ont enfanté le système.

A tous, si demain quelqu'un vous demande ce que vous faîtes au quotidien pour préserver l’éco diversité, plongez dans vos souvenirs et regardez le monde avec les yeux de vos enfants ou petits enfants avant de répondre.

Cordialement.

 

Bonjour,

Même si votre courriel n’a pas de rapport direct avec le traitement de l’info à TF1, je publie votre texte car il me semble contribuer de manière intéressante au débat sur notre politique agro-alimentaire.

Commenter cet article