Sifflements et "cafouillage"

Publié le par Jean-Marc Pillas

J'ai regardé le journal de 20H hier soir (mardi 16 juin) de Laurence Ferrari et celle-ci a annoncé clairement que le président de la république Nicolas Sarkozy c'était fait siffler lors de l'enterrement d'Omar Bongo et que Jacques Chirac avait été lui applaudit. En diffusant le reportage, le commentateur de ce reportage a lui par contre complètement cafouillé (je ne sais si c'est voulu) mais à l'entendre on comprenait tout le contraire; bien joué j'ai pensé (à croire que ce commentateur a peur pour sa place ou alors ne sait pas s'exprimer sur un reportage) peut être lui faudrait-il des cours de français et de vocabulaire.

 

Bonjour,

Pour être très précis, Laurence Ferrari a bien dit que Nicolas Sarkozy avait été « hué » à son arrivée mais n’a pas mentionné Jacques Chirac. Ensuite le journaliste qui a commenté le sujet a dit très précisément : « hué à son arrivée, Nicolas Sarkozy a été en revanche applaudi alors qu’il se recueillait avec Jacques Chirac sur la dépouille d’Omar Bongo ». Je ne vois pas où est la contradiction. Le journaliste s’est très bien exprimé et n’a aucune raison « d’avoir peur pour sa place »

Commenter cet article