"Bouillie intellectuelle" (anonyme)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour,

Je viens de regarder l'enquête du 20 h de ce soir (17/ 06/2009). Je dois vous dire que je suis ulcéré par la complaisance avec laquelle les reporters ont présenté cette forme de criminalité. Sans doute ont-ils été influencés par la magistrate interrogée...Oh , son sourire humide lorsqu’elle interrogeait un kidnappeur dans son bureau ! Ensuite elle nous explique qu'il s'agit d'une forme de "justice" !

J'espère qu'il se trouve parmi vos téléspectateurs quelques individus qui auront refusé d'ingurgiter telle quelle votre infâme bouillie intellectuelle.

 

Monsieur,

Je comprends que votre courriel soit anonyme étant donné les passages discriminatoires (tombant sous le coup de la loi) qu’il contenait et que j’ai « censuré » dans votre intérêt. Sur le fond de votre critique concernant cette enquête, je ne vois absolument rien de complaisant de la part du journaliste dans le commentaire et la présentation des faits. Au contraire, les témoignages des victimes ou de proches sont accablants pour ces « kidnappeurs ». Par ailleurs, « ce sourire humide » n’était pas celui d’une magistrate mais d’une avocate pénaliste. Elle évoquait effectivement « une forme de justice » sauvage des kidnappeurs (qui entendent se substituer à la justice des tribunaux) mais elle le faisait, bien entendu au second degré, une notion qui semble vous échapper totalement. Avant de parler de "bouillie intellectuelle", je vous invite à relire votre courriel original, non censuré, bien qu'en l'espèce l'adjectif "intellectuelle" me parait usurpé.

Commenter cet article