Enseignants en colère

Publié le par Jean-Marc Pillas

Madame, Monsieur,

vous avez signalé que les professeurs des écoles ne passaient jamais de visite médicale, ce qui est incorrect car pour valider le concours de professeur des écoles il est obligatoire de passer devant un médecin agrée par le ministère de l'éducation nationale . Merci de vérifier vos informations avant de les diffuser.

Cordialement

 

Honte à la rédaction du 20H, le29/6! Comment osent-ils laisser croire que les enseignants sont toujours en congé de maladie et ne sont exposés...qu'à la grippe! Lamentable!

 

Je trouve votre reportage de ce soir sur les absences des enseignants totalement affligeant. Tout d'abord quand un enseignant est absent dans le primaire, il est remplacé, s'il ne l'ai pas car manque de remplacants les enfants sont dispatchés dans les autres classes de l'école et on n'oblige jamais les parents à reprendre leurs enfants. Votre reportage est donc de la fausse information! Bravo! de plus c'est un des rares métiers où l'on envoie des remplaçants.

Quand un journaliste compétent de TF1 est absent est il remplacé par aussi compétent que lui? de plus oser annoncer haut est fort que les enseignants sont tres absents, sachez que ce sont des êtres humais et qu'ils attrappent toutes les maladies virales de leurs éleves envoyés par leurs parents! Vous discréditez une profession, c'est honteux, mais peut être faites vous le jeu du gouvernement. Mais oui bien-sur les enseignants sont trop nombreux et ce sont des feignants, évidemment en particulier les remplaçants. Supprimons les! Vous devriez faire "vis ma vie" et devenir quelque temps enseignants mesdames et messieurs les journalistes de TF1, mais encore faudrait -il être capable de maîtriser le contenu d'une dizaine de matieres dans 9 classes différentes, ce que tout bon remplaçant est capable de faire et cela quelque soit le programme et le moment de l'année! Le reportage suivant montrant l'évolution du journal: et bien en ce qui me concerne je vais désormais me tourner vers le service public pour être informé car le journal de TF1 est de pire en pire, on était habitué à 13h à 20h c'est désormais fait!

 

Bonjour,

Je vais vous répondre sur deux points, le reportage lui-même et les circonstances de la diffusion de « l’enquête confidentielle du Ministère » qui a motivé ce sujet.

Sur le reportage ; Les professeurs ne passent qu’une seule visite médicale, comme vous le dîtes vous-même, au cours de la validation du concours, et plus jamais au cours de leur carrière, comme dit dans le sujet. Ce n’est pas le journaliste qui a inventé le chiffre de « l’absentéisme pour cause de maladie » des enseignants, c’est « l’enquête » du Ministère qui l’affirme. D’autre part, la parole a été donnée à un enseignant qui invoque la surexposition des professeurs aux maladies amenées à l’école par les élèves. Concernant les remplacements, toujours selon « l’enquête » du Ministère, quatre jours d’absence sur dix pour cause de maladie ne font pas l’objet d’un remplacement. Il est vrai qu’en l’absence de remplacement, les élèves sont répartis dans d’autres classes, le commentaire du journaliste ne dit pas le contraire.

Un représentant syndical du SNUIPP était interrogé dans le reportage. Il admettait que le problème des remplacements était préoccupant et d’autre part réaffirmait clairement que les enseignants « ne sont pas des feignants ». La Rédaction en chef du 20 heures n’a pas jugé utile de conserver cette interview et elle n’apparait donc pas dans le sujet.

Sur « l’enquête confidentielle » du Ministère. Il y a lieu effectivement de s’interroger sur sa diffusion dans la presse alors qu’elle est « confidentielle ». Selon certaines sources ce serait un membre du cabinet sortant du Ministre de l’éducation Xavier Darcos qui aurait laissée filtrer l’information dans les médias.

Enfin je ne peux croire que le dernier des trois courriels des téléspectateurs publiés ici est l’œuvre d’un enseignant, tant son orthographe est pour le moins improbable.

Commenter cet article