M. Jackson: "accusateurs et adorateurs"

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour,

Comme vous le savez, Michael Jackson est decedé le 25 juin.Comme tous les médias du monde, la une de votre JT a été squattée par cette tragique nouvelle. Reportages, "documentaires", "enquêtes"...Les occasions de pouvoir augmenter votre taux d'audiences suite à cette information pullulent. A cet égard, je me demandais pourquoi vous omettez certains détails, et dans le même temps, fournissez des des infos erronées? Les exemple ne manquent pas. Vous dites que Michael Jackson s'est blanchi la peau, alors qu'il était atteint d'une maladie, le vitiligo.En faisant des recherches, ce qui est votre spécialité de journalistes, vous pourriez trouver de nombreuses preuves, comme des photos où les taches de vitiligo sont bien visibles, des témoignages, des explications... Vous parlez des procès de Michael Jackson, et vous ne donnez pas les preuves qu'il est innocent. En 2003, la mère de l'accusateur avait déclaré aux services sociaux que Michael Jackson n'avait jamais touché à ses enfants.L'accusateur, Gavin Arvizo, avait dit la même chose, ajoutant que "Michael est l'homme le plus cool de la terre".Vous n'en avez jamais touché un mot dans vos JT. Les accusateurs ont multiplié les incohérences et les contradictions.Aucune preuve contre Michael Jackson n'a été trouvée.Vous n'en avez jamais parlé dans vos JT. En 2005, la compagnie d'assurance de Michael Jackson en 1993 avait fourni un document attestant que c'était l'assurance elle-même qui avait versé de l'argent à la famille de l'accusateur.Et il est bien precisé dans ce document que ce versement d'argent a été fait alors que Michael Jackson ne voulait verser aucun sou.Il n'a jamais payé ces accusateurs.Vous n'en avez jamais parlé dans vos JT. Vous pouviez accéder aux dossiers et donner ces infos aux spectateurs, car tel est votre travail de journaliste:répandre la verité.Vous ne l'avez jamais fait, et vous ne le faites toujours pas. Ma question est simple:Pourquoi?

Merci d'avance.

 

Bonjour,

Toutes les « vérités » que vous énoncez n’ont jamais été établies de manière définitive et cette couverture du décès du « roi de la pop » n’avait pas pour objet de délivrer « votre vérité » ou celle de ses « accusateurs » mais, entre autres, de tracer un portrait de cette idole avec toutes ses contradictions. Notre rôle n’est pas de nous substituer à la justice, fusse-t-elle américaine.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article