Mauvaises nouvelles (Pierre)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Lors du journal de 20H (nous n'allumons pas notre poste avant le soir) ma femme et moi sommes souvent frappés de n'entendre que des mauvaises nouvelles, les séquences faisant fréquemment , au surplus, l'objet de développements considérables. Ainsi, la semaine dernière, les titres "grippe H1N1" et "crash de l'Airbus des Comores" ont ils occupé plus de dix minutes, c'est à dire près de 30% du total du JT. Comme ces sujets avaient été amplement développés lors de journaux précédents, mon épouse et moi, excédés, sommes passés sur une autre chaîne. TF1 est spécialiste de ces répétitions-digressions exploitant un évènement tragique : les incendies de forêt, par exemple, lui fournissent chaque année du grain à moudre. Il est vrai que votre chaîne, une fois de temps en temps, instille à la fin du journal une information plus légère. Mais nous ne comprenons pas pourquoi - sachant la morosité ambiante- vous ne faites pas l'effort de donner à nos compatriotes des raisons d'être plus confiants dans l'avenir et fiers de leur pays. Nous pensons au domaine économique que les Français connaissent au surplus très mal. Il leur serait réconfortant d'apprendre que le savoir faire de nos ingénieurs est reconnu sur tous les continents, que nos start-up sont légion, qu'une flopée d'entreprises familiales souvent centenaires dominent le marché du saxophone, des hameçons, du matériel de varappe ou des jetons de casino? Bref, si TF1 ajoutait à ses journaux ...

Pierre

 

Monsieur,

En matière d’information, il n’y a pas de bonnes et de mauvaises nouvelles mais simplement l’actualité. En cette période de crise, l’actualité économique est plus dominée par les plans de licenciements que par la bonne santé des entreprises familiales « dominant le marché du saxophone, des hameçons, du matériel de varappe ou des jetons de casino". Enfin, encore une fois, ce n’est pas aux médias de « faire l’effort de donner à nos compatriotes des raisons d’être plus confiants dans l’avenir et fiers de leur pays », c’est au gouvernement !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article