Autodafé parisien

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonsoir

Je regarde souvent les informations sur votre chaîne en pensant que vous étiez objectif. Mais fort de constater que ce n'est pas du tout le cas. En effet une librairie à Paris à été vandalisée et retournée et nous trouvons pas cette information sur votre JT, bizarre pour une chaîne aussi compétente et importante que la votre? Les faits: Communiqué de la Librairie Résistances Un commando d’une demi-douzaine d’individus, la plupart masqués, déclarant ouvertement appartenir à la Ligue de Défense Juive (LDJ) ont attaqué vendredi 3 juillet en début d’après-midi la Librairie Résistances (4 Villa Compoint, 75017 ? Paris). Deux femmes travaillant à la librairie étaient présentes, ainsi que deux ou trois clients. Après les avoir bousculés, les nervis se sont attaqués avec frénésie à l’établissement, arrosant d’huile plusieurs milliers [d’ouvrages] et détruisant les ordinateurs, avant de prendre la fuite à bord d’une automobile. La librairie Résistances, qui propose, notamment, de nombreux livres sur la Palestine et sur Israël, a été attaquée et menacée à de nombreuses reprises par les sionistes. Mais alors que les agissements de cette bande sont archi-connus de la police, le pouvoir politique a jusqu’à présent systématiquement manifesté sa sollicitude à leur égard. La LDJ et le Bétar sont protégé au sein des tribunaux et donc du gouvernement, ils sont au dessus des lois et des français ? Bravo les journalistes vous faites bien votre boulot et malheureusement vous êtes complice de ce système pervers et injuste, je ne vous félicite pas.

Mes salutations sincères.

 

Bonjour,

Je pense que si cette attaque avait fait des blessés, elle aurait été évoquée dans le journal. L’absence d’information sur cet acte inadmissible n’est en rien une marque de « complicité » avec ce mouvement sioniste d’extrême droite violent si tant est qu’il soit effectivement à l’origine de cette agression. Toute décision éditoriale de traiter d’un sujet ou non est discutable et vous êtes tout à fait fondé à vous étonner de l’absence de cette information dans nos éditions.

Commenter cet article