Généralisation?

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour,

J’ai vu le sujet sur l’alcool et la drogue chez les sapeurs pompiers (reportage dans le val d’Oise) Je trouve complètement aberrent de diffuser un tel sujet et qui plus est à une heure de grande écoute !!! Quelques cas ont été décelés dans un département et votre journal généralise tout…Pour la grande majorité des français qui auront vu votre reportage, les sapeurs pompiers ne sont désormais que des alcoolos et drogués certes en dehors de leur heures de service comme il l’est préciser mais bon……

Comment peut on mettre tout le monde dans un même panier ? Je suis bien évidemment vous l’aurez compris Sapeur pompier moi-même depuis de nombreuses années et pour avoir vadrouillé dans beaucoup de casernes je peux vous assurer que ces quelques cas existent bien entendu mais représente un infime pourcentage de l’effectif qui reste totalement négligeable…

Je suis intimement persuadé que certains journalistes se saoulent régulièrement (pour ne parler que de l’alcool) et on entend pour autant pas de reportage scandaleux comme celui là !!!! Je pense que vous seriez, comme moi ce soir, tout autant choqué et en colère si de tels sujets été diffusés……Il ne doit vraiment pas se passer grand-chose dans le monde pour avoir le temps de dénigrer de la sorte une corporation qui peut être un jour viendra vous chercher sur un trottoir après une soirée trop arrosée !!!

J’espère profondément qu’une sorte « d’erratum » venant préciser les choses sera diffusé par votre chaine…

P.S : Ce message ne vise évidemment pas la personne qui le lira mais reste d’ordre général… Pour ce qui est du ou des journalistes qui ont conçu la séquence en revanche je ne les félicite pas et leur adresse aucuns signes de sympathie… Je pense qu’ils le comprendront !!!!

J’attends de vous une réaction

@ bientôt

 

Monsieur,

J’ai attentivement visionné ce sujet et je n’y ai trouvé aucune généralisation. Si ce reportage a été effectué dans le Val d’Oise c’est précisément parce que la hiérarchie des sapeurs pompiers et le médecin chef de ce département se sont inquiétés de cas répétés d’addictions au point de mettre un dépistage systématique en place. Une femme médecin chef s’exprime d’ailleurs librement dans ce reportage. Je n’ai constaté dans le commentaire de la journaliste aucune phrase « dénigrant » la corporation des pompiers ou laissant entendre que ces professionnels étaient des alcooliques ou des drogués.

Je comprends qu’en tant que pompier vous-même vous vous soyez senti interpellé par ce sujet mais vous ne pouvez honnêtement nous accuser de généralisation.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article