Virus journalistique (Isabelle)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonsoir M. PILLAS,

Je tiens juste à signifier à la rédaction de TF1 que je suis révoltée encore ce soir quand j'entends le 1er titre du journal de 20h (30 juillet 2009) :"1er cas de décès d'une personne atteinte du virus H1N1"pour entendre à peine 1 minute plus tard que finalement, il ne s'agirait peut être pas d'une mort due directement à ce virus!!

Entre temps, des milliers de personnes ont eu le temps d'avoir PEUR? La peur est une émotion qui s'inscrit dans le corps et dans la tête des gens et que l'on ne peut pas effacer d'un coup comme par magie, sous prétexte que finalement, ce ne serait pas si grave!! Vous les journalistes, pardonnez-moi, mais je vous considère pires qu'un virus, pires que le virus H1N1, parce que la peur que vous transmettez aux gens, elle s'attrape tout de suite, sans être en contact avec la moindre personne physique!!!! c'est le pire virus qui n'ai jamais existé et vous en êtes les propagateurs directs.

MERCI DE NOUS AVOIR FAIT PEUR; nous, nous demandons juste de l'information, pas des faits divers. Et je crois savoir d'ailleurs que la grippe hivernale est pire que le H1N1, combien de morts sont à déplorer de cette simple grippe, et elle, elle revient tous les ans!!! sauf que ce n'est à vos yeux de journalistes qu'une simple grippe!!! pas la peine d'en parler!!!

Salutations.

Isabelle, une téléspectatrice révoltée.

 

Madame,

Je conçois que malgré nos efforts de simplification, les informations médicales puissent être mal comprises. Dans le cas de cette jeune fille de 14 ans décédée, ce qui a été dit à l’antenne n’est pas contradictoire. La jeune fille a bien été testée positive au virus AH1N1. Ce n’est pas directement le virus qui l’a tuée mais les complications dues à la combinaison de ce virus avec une maladie pulmonaire grave dont souffrait déjà la jeune fille. Nous l’avons répété à plusieurs reprises, les décès de personnes porteuses du virus sont la plupart du temps dus à leur santé fragile. Nous ne cherchons absolument pas à effrayer les français mais à les informer de manière responsable. Le virus A H1N1 n’est effectivement pas plus virulent que la grippe classique qui revient tous les ans. Mais il a la particularité de se propager beaucoup plus rapidement (donc, à un plus grand nombre de sujets) et donc d’augmenter les risques statistiques de décès chez les personnes fragilisées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article