Cigarette au volant

Publié le par Jean-Marc Pillas

Monsieur,

Je ne suis ni flic ni un de leurs défenseurs acharnés car je considère leur niveau très inférieur à leurs collègues britanniques, par exemple.  Mais les bras m’en tombent quand j’entends JP Pernaut ou L. Ferrari parler d’un automobiliste verbalisé « pour avoir fumé une cigarette au volant ». C’est tout simplement FAUX ! Ce conducteur n’a pas été verbalisé parcequ’il fumait mais parce qu’il ne tenait pas son volant, ayant une cigarette dans la main gauche et un briquet dans la main droite. Cela s’appelle ne pas être maitre de son véhicule. Et je peux vous dire qu’en tant qu’usager de la circulation en ville je constate tous les jours ce genre de comportement irresponsable qui fait faire n’importe quoi aux automobilistes et conducteurs de scooters. Je parle de certaines femmes qui se remaquillent en conduisant, de tous ceux qui téléphonnent en roulant et parfois même en scooter, qui lisent un plan, parlent avec leur passager sans regarder la route, etc… Vous êtes tombés dans le panneau en reprenant sans aucune vérification le témoignage de ce quidam. C’est inadmissible.

 

Monsieur,

Etant moi-même un usager de la voie publique je ne peux que vous donner raison sur les comportements douteux au volant (ou au guidon) de certains de nos concitoyens. Concernant le cas du fumeur, nous ne disposons que du témoignage du conducteur verbalisé et des deux PV qu’il s’est vu remettre, les représentants de la police n’ayant pas souhaité s’exprimer. Je vous l’accorde, les lancements des deux présentateurs étaient quelque peu elliptiques sur la nature de l’infraction. Cependant le sujet du 20 heures prenait du recul par rapport à ce cas précis, élargissant sur toutes ces petites infractions qui rendent incertaine notre maitrise d’un véhicule, souvent méconnues du grand public.

 

Commenter cet article