Le continent oublié (Valentine)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Monsieur,

Ce 1er septembre, de fortes pluies se sont abattues sur l’Afrique de l’Ouest et, en particulier sur Ouagadougou, au Burkina Faso.  On recense déjà quelques 430 000 sinistrés et 70 tués dans cette région de l’Afrique. Je suis, comme vous pouvez le constater, très préoccupé(e) par cette situation que je trouve dramatique. Mais je vous contacte surtout pour vous transmettre mon mécontentement envers la non-diffusion de cet événement. Six jours après cette catastrophe, aucune grande chaîne/journaux d’information n’en a fait part. Or je trouve que les conséquences sont très importantes, et je ne comprends pas - je suis indignée et choquée - que nos médias n’aient transmis aucune information à ce sujet. Je remarque que certains pays d’Afrique ne font que très rarement l’objet d’un sujet à la rédaction de votre chaîne télévisée/journal (peut-être, n’y retrouvez-vous pas vos intérêts) mais, dans le cas présent, c’était plus que nécessaire. Même si ces pays se trouvent à plusieurs milliers de kilomètres de la Belgique, leur éloignement ne justifie pas ce manque d’intérêt de votre part. Je trouve que, face à un tel évènement, on se doit d’alerter rapidement l’opinion publique. Pourquoi certaines régions d’Afrique semblent-t-elles présenter si peu d’intérêt pour les médias européens ?
En espérant que ce courrier suscitera de votre part une réflexion sur le rôle humanitaire et solidaire de l’information, je vous prie d’agréer madame, monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Valentine

 

Madame,

Il est vrai que l’Afrique est un peu le continent oublié des grands médias européens. Toutefois l’information n’a pas à proprement parler un rôle « humanitaire » comme vous l’avancez. Il y a dans le monde beaucoup de « réfugiés climatiques » ou de victimes de catastrophes naturelles. Nous avons déjà réalisé des sujets sur ce phénomène inquiétant sans pour autant traiter de chaque cas particulier et en l’espèce celui du Burkina Fasso.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article