Esprit "sportif"? (Loïc et Frédéric)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Bonjour,

Il est inadmissible de dire que Renault F1 est passé aux aveux concernant l'affaire de tricherie car ce n'est pas le cas. Les journalistes sont incapables de relayer les informations telles quelles ont été décrites par Renault F1. Votre métier ressemble plus à un téléphone Arabe, si vous ne pouvez pas le faire correctement, ne le faites pas. Il est donc important de bien se renseigner, et surtout de se renseigner auprès des bonnes personnes. Renault a simplement dit qu'elle ne contestera pas les allégations de tricherie, mais il est clair que Mr BRIATORE et Mr SYMONDS, bien que faisant partie de l'écurie autrefois seraient plus en causes. Il serait donc bien de ne pas inclure toute une société quand deux personnes font des choses malveillante. Ceci n'est pas pour la présentatrice du JT qui fait seulement que lire ses fiches et le prompteur. Je vous remercie pour votre attention à ce message.

Cordialement,

Loïc

 

Je viens de regarder le 20h et je trouve tout simplement honteux la manière dont vient d'être traité le sujet sur "la tricherie de Renault en F1". A ce jour, la tricherie est encore présumée et non avérée même si le comportement de la direction de Renault laisse supposer qu'il y a pu y avoir tricherie. Aucune preuve. Aucun aveu à cette heure. Des déclarations accusatrices et un communiqué de Renault. Voilà les seuls éléments sur lesquels vos journalistes peuvent se baser... et ensuite parler au conditionnel tel que je viens de le faire pour exposer leur point de vue éventuel. Heureusement qu'il ne s'agit que de sport... mais celà laisse imaginer comment vous traitez les dossiers plus sérieux... Ceux qui ne connaissaient pas cette affaire ont eu une information fausse. Pensez-vous avoir fait votre travail ? Et si la FIA innocente Renault le 21 septembre ou dans les mois à venir que ferez-vous ? J'ai regardé votre journal ce soir car TF1 étant la chaîne qui retransmet la F1, je pensais que ce sujet serait correctement traité... quelle déception.

Bonsoir.

Fréderic

 

Messieurs,

Quand je pense qu’on accuse parfois les journalistes d’user de la « langue de bois » j’ai le sentiment que vos courriels ne sont pas en reste. Appelons un « chat » un « chat ». Ce n’est pas parce que l’Ecurie Renault use d’un pudique euphémisme en disant qu’elle ne contestera pas les allégations de la FIA, que les journalistes doivent être dupes à ce point. Comme par hasard, le Directeur Général et le Directeur exécutif de l’écurie « ont quitté » l’Entreprise selon la formulation tout autant pudique du communiqué. Je vois mal comment « ne pas inclure toute une société quand deux personnes font des choses malveillantes » dès lors que ces deux personnes sont les patrons de la Societé.

Commenter cet article