"Sept à huit" sur vingt en orthographe

Publié le par Jean-Marc Pillas

Dans Sept à Huit du 20 septembre, il y avait un reportage sur l'enlèvement d'un jeune homme. On y voyait des gardés à vue dont les dialogues étaient sous-titrés. Je voulais savoir qui était responsable de la rédaction des sous-titres? Il y avait en effet des fautes de français invraisembles, impardonables!! Voici quelques exemples: "J'ai fais" "J'ai réfléchis" "Je ne lui parlait pas" etc etc. Une faute peut être, bien sûr, une coquille, mais là, c'était d'un niveau CE1 ! On veut que nos ados rédigent correctement... bel exemple!! Comme diraient nos profs "pensez à vous relire avant de rendre votre copie", ou bien embauchez des correcteurs! Le français est certes difficile, je suis anglaise (j'ai appris le français à 20 ans), mais avouez que ces dialogues n'étaient pas franchement compliqués à transcrire!! Par ailleurs j'aime beaucoup Sept à Huit!

Claire

 

Bonjour, Je viens de regarder Sept à Huit, et j'ai remarqué de nombreuses fautes de frappe ou d'orthographe (cinq ou six) via le synthé d'incrustation, qui rendait intelligible les propos des différents intervenants sur le sujet de la séquestration d'une personne. Et puis la voix off a commis une liaison malheureuse, vers la fin du sujet, comme s'il y avait un "s" à "quatre. Faudrait que Sept à Huit reste un horaire, et pas une note sur vingt, pour toutes ces fautes constatées ! Salutations

Philippe

 

Bonjour,

"Les quatre "z"auteurs..." 7 à 8 du 20/09 19h20. Merci de faire vérifier les commentaires avant diffusion!!! Cyril

 

Dans votre émission actuelle, "Sept à Huit", la commentatrice s'exprime comme une analphabète . Je cite : " .....les quatre Z auteurs" N'a-t-elle jamais été à l'école ? Lamentable sur la première chaine de l'audiovisuel !

 

Bonjour,

J’ai visionné intégralement ce reportage et j’ai effectivement noté plusieurs fautes d’orthographe dans les sous titres ainsi que la liaison malencontreuse de la journaliste. Je vous prie de bien vouloir excuser les « z »auteurs de ces fautes. Je transmets vos courriels à la production de l’émission afin que cela ne se reproduise plus.

Commenter cet article