"Indignation ?"(Alexis)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Monsieur,

je me permets de vous écrire pour vous faire part de mon indignation suite au dossier du 20h concernant l'influence d'Internet et de la banlieue sur l'expression orale et écrite des jeunes. Je suis actuellement âgé de 22 ans, et je suis jeune ingénieur en Business Intelligence. Comme bon nombre de mes amis et collègues, j'ai vécu toute ma vie en banlieue, et j'y ai croisé des gens de tous les horizons, de toutes les origines. J'ai pu à cette occasion constater qu'il est tout à fait impossible de pertinemment amalgamer entre elles toutes les composantes ethniques et sociales de ce pays, et d'une manière générale de l'humanité. Je reconnais faire quelques fautes d'orthographe, ce message en contient peut-être, et je pense que nous en faisons tous, y compris le personnel de TF1. J'admets que la liberté sans fin offerte par Internet puisse avoir des impacts négatifs sur nos modes de vie et d'expression. J'aimerais tout de même que ce constat puisse être fait de façon mesurée et intelligente, de manière à conduire à des actions en conséquence, qui sauront apprécier et traiter ce problème à sa juste valeur. Tous les jeunes ne sont pas incapables en orthographe, ni inintelligibles pour une population extérieure. Nombreux sont ceux qui se battent, travaillent et étudient pour réussir, et méritent par là respect et reconnaissance. TF1 est aujourd'hui la chaîne la plus regardée du PAF, j'en suis moi-même un téléspectateur régulier, et je ne reconnais pas dans ce genre de reportage la qualité d'information qui devrait être celle de notre plus grande chaîne française. Je ne souhaite aucunement manquer de respect aux journalistes qui ont réalisé ce reportage, mais j'espère que le message que je vous fais parvenir ici sera entendu. Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes plus respectueuses salutations.

Alexis

 

Monsieur,

Si vous aviez regardé et écouté ce reportage un peu plus attentivement vous vous seriez aperçu qu’il ne s’agissait pas d’un sujet sur « l’influence d’Internet et de la banlieue sur l’expression orale et écrite des jeunes » mais bien sur l’expression (pas seulement en banlieue) des jeunes au moyen principalement des SMS et autres textos. Vous auriez aussi constaté que l’auteur du reportage ne fait aucun amalgame entre ce langage raccourci et l’orthographe hésitante des nouvelles générations puisque la conclusion du sujet dit exactement le contraire. Vous êtes donc en définitive d’accord avec le « message » du reportage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article