"Hypothèses douteuses" (Michèle)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Madame Ferrari : le reportage que vous venez de lancer sur le coût supposé des vaccins et autres masques contre la grippe A1IN1 est écoeurant ; il est lamentable de se vautrer ainsi dans des hypothèses douteuses sur ce que peuvent gagner les laboratoires et ce que peut gaspiller l'Etat dans cette affaire ; les allusions, les sous entendus, les commentaires de vos journalistes étaient vicieux ou insultants. Je suis scandalisée par ce niveau d'information ; pensez-vous attirer les téléspectateurs en partance vers la 2 ? Quelle désolation, madame ! J'ajoute sur l'affaire Clearstream et la plaisoirie de Me Herzog vous vous êtes bien gardée d'évoquer ce qu'a rapporté i télé, en particulier la conclusion de la plaidoirie, citant les propos de Jérôme Monod sur les trahisons de M. de Villepin. Une fois encore, bravo !

Michèle

 

Madame,

Je ne vois pas très bien ce qu’il y a « d’écœurant » dans cette excellente enquête. Les profits générés par les fabricants de solution hydro alcoolique, de vaccins ou de masques de protection ne sont pas des « hypothèses douteuses » mais des faits avérés et même confirmés par les heureux dirigeants de ces entreprises. Je ne vois dans ce reportage aucun commentaire « vicieux » ou « insultant » mais simplement la manifestation d’une vérité qui semble vous déranger. Quant à la plaidoirie du défenseur du chef de l’Etat elle a fait l’objet d’un traitement parfaitement objectif qui vraisemblablement ne peut vous satisfaire tant vous êtes pressée de « condamner » Dominique de Villepin avant même que la justice ne l’ai fait. Ce qui fait la différence entre vos jugements péremptoires et notre travail est tout à la fois, la rigueur, l’honnêteté et l’objectivité.

Commenter cet article