Liberté d'expression (Raymond)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Monsieur,

je viens d'écouter les info sur votre journal de 13 heure, qu'éyant parlé des destructions par des bandes de voyoux et casseurs ultra gauchiste a POITIERS je suis surpruis que vous ne parliez pas des bandes de voyoux et casseurs de MARSEILLE, qui lors de match de foot de dimanche de l'équipe d'ALGERIE, leurs supporters ont cassés et vandalisés la ville de MARSEILLE, et quel est le résultat des casseurs qui sont passés en justice, peut-ètre que cela vous ai défendu d'en parler vu la liberté d'expression qui en FRANCE se réduit comme une peau de chagrin, quand cela concerne certaines communauté, on se croirai revenu a radio PARIS de pendant la guerre, rappellez vous.
Raymond

 

Monsieur,

Si vous regardez régulièrement les journaux télévisés vous avez du remarquer qu’ils s’efforçent de donner aux téléspectateurs les nouvelles du jour ou de la veille, plus rarement de l’avant-veille. Les incidents de Marseille sont survenus dimanche soir très tard et naturellement le 13 heures de lundi et le 20 heures du même jour en ont parlé. Vous avez donc un jour de retard. Par ailleurs, je vous le confirme, la censure exercée par le Ministère de l’Information nous interdit de parler de ces événements et nous nous exposons à de graves sanctions si nous y contrevenons. Au cas où vous ignoreriez la notion de « second degré », je précise que je plaisante. Quant à la liberté d’expression en France, elle est loin de se "réduire" si j’en juge par les libertés que vous prenez pour stigmatiser en termes à peine voilés « certaines communautés », comme vous dites.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article