Présomption d'innocence (Raymond et Sébastien)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Parlant des coulées de boue de Marseille Madame Ferrari vient de parler de l'incendie causé par les militaires. De quel droit ? Cette affaire a-t-elle été jugée ? Les militaires seraient-ils les seuls dans ce pays à ne pas bénéficier de la présomption d'innocence ? En outre, selon des informations diffusées récemment, il semblerait que l'origine de l'incendie imputée sans aucune retenue aux militaires pourrait avoir une autre origine. J'avais une autre idée du journalisme.

Raymond

 

Bonjour,
Je me permets de vous envoyer cet email, en réaction au JT de 20 de ce soir (22/10), qui m'a paru quelque peu dérangeant sur deux points. Tout d'abord, l'annonce de Madame Ferrari, en rapport à la nouvelle sur la coulée de boue à Marseille, qui indique que l'incendie avait été causé par des militaires. Or, les avancées des enquêtes ne vont plus en ce sens, au contraire. Deuxièmement, le taser, avec une vidéo montrant un homme se faire tirer dessus, et visiblement souffrir, soyons honnêtes, et ensuite, le reporter qui annonce que la personne est morte quelques instants après. Est-ce normal de montrer quelqu'un sur le point de mourir, sans prévenir le téléspectateur auparavant ? On nous abreuve de -10ans et autres pour bien moins que cela. Merci d'avance.

Cordialement,

Sébastien.

 

Messieurs,

Vous avez raison, un pré-rapport d’enquête de la gendarmerie a, la semaine dernière, présenté des conclusions qui disculpent les légionnaires dans l’origine de cet incendie. Concernant l’image de l’homme victime de décharges de TASER, elle est bien évidemment violente mais Laurence Ferrari a bien fait précéder ce sujet d’un avertissement.

 

Commenter cet article