"Reportage scandaleux" (Jocelyne, Sophie, Raphaèle...)

Publié le par Jean-Marc Pillas

Au sujet du reportage sur la kinésiologie d'aujourd'hui je pense que vous manquez d'informations car c'est reconnu par le gouvernement que ce n'est pas une secte mais on soigne simplement le corps et l'esprit il vaut mieux être soigné comme cela que prendre des anti depresseurs et autres il existe une école française de kinésiologie mais comme dans toute profession il y a des charlatans je suis d'accord avec vous on va bien chez l' ostéopathe lorsque l'on en a besoin on ne nous demande pas d'argent et un kinesiologue sérieux resoud le problème en 2 ou 3 séances sans plus moi je me soigne comme cela depuis au moins 10 ans et je ne m'en porte que mieux.
 

Bonjour,
je viens de regarder le journal de JP Pernaut. Il y a eu un reportage absolument scandaleux sur la lutte contre les sectes où un homme s'est permis de condamner sans appel la kinésiologie. Depuis quand est-il honnête dans un pays comme le nôtre, de mettre à bas une thérapie digne de confiance et qui a fait ses preuves depuis des décénies, sans la moindre hésitation. Je suis très déçue par ce présentateur du journal de 13h qui me paraissait sensé jusque là.

Merci de m'avoir lue.

Jocelyne

 

Je viens de regarder le journal de 13H,et vous avez parlé de ma profession en des terme calomnieux!!! sachez que la federation française de kinesiologie,possede un courrier provenant du ministre de l'interieur specifiant ,qu'en auncun cas ,la kinesiologie ne peut etre apparentée a une secte!! je fait mon metier depuis 11 ans,je travaille en correlation avec des medecins, des pediatres,des infirmieres ,des psychologues et egalement des enseignants et orthophonistes.... Enormement de personnes reprennent leurs vie en main et vont de mieux en mieux... pourquoi n'y a t'il pas de temoignages positifs lors de vos reportage,? votre manque d'informations sur le sujet montre l'etendue de vos incompétences!! j'ai l'intention de porter plainte pour difammation.

Sophie

 

Bonsoir,

Je viens de visionner le reportage intitulé "les malades, des proies faciles pour les sectes". Je ne peux m'empêcher de réagir au message que vous avez fait passé au travers de ce reportage. Si je suis tout à fais d'accord avec vous sur les méthodes inadmissibles des sectes visant à profiter des plus faibles, je ne suis par contre pas du tout du même avis en ce qui concerne la kinésiologie. J'ai été vraiment peinée de voir qu'une chaîne aussi sérieuse que la vôtre puisse faire un tel amalgame. la kinésiologie n'a rien de sectaire, et si l'ex-femme du monsieur interviewé a été absorbée par une secte, ce n'est pas à la kinésiologie qu'il faut s'en prendre; mais au système Français qui n'a, à ce jour, pas encore voulu mettre de l'ordre dans ces "médecines douces". Cela fait longtemps que ces sujets font débat, et cela fait aussi longtemps que nos voisins ont clos le problème. En Suisse, en Allemegne, ces méthode sont reconnues, au Canada et aux Etats Unis, les études durent 6 ans. Seuls des praticiens diplomés peuvent officier. En France, seule la Fédération Française de Kinésiologie donne un simili diplôme, et accréditent des écoles à la formation de praticiens. Toutefois, faute de cadre, n'importe qui peut se dire kinésiologue (ou autre). Des médécins parfois sont membres de sectes et abusent de la crédulité de leurs patients, pourtant je ne pense pas que ça viendrait à l'idée de critiquer la médecine en générale. Alors, renseignez vous sur ce qu'est vraiment la kinésiologie et évitez de salir des gens qui essayent de faire leur métier dans le respect des personnes, qui n'ont absoluement aucun autre but que d'aider et dont on doute facilement par ignorance. Je ne me sens absolument pas sectaire, pourtant je suis en formation pour devenir praticienne en kinésiologie. Merci de nous respecter.

Cordialement,

Raphaèle

 

Bonjour,

Comme le dit très bien Raphaèle, il n’existe pas de diplôme reconnu de kinésiologie et « n’importe qui peut se dire kinésiologue ». Dans ce reportage Monsieur Eric Bresson pointe du doigt la Kinésiologie qui a provoqué, selon lui, la rupture avec sa femme et qui a depuis créé la coordination nationale des victimes de la Kinésiologie. La Kinésiologie n’est pas reconnue par l’ordre des médecins et selon la MIVILUD (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), ses fondements peuvent être des facteurs de risque s’ils ne tiennent aucun compte de la médecine conventionnelle. Il existe des cas où la kiséniologie, poussée à l’excès, a pu se révéler dangereuse pour des personnes vulnérables.

En résumé il existe certainement beaucoup de kinésiologues de bonne foi et responsables mais l’absence de cadre défini à cette pratique favorise les dérives sectaires. Ce reportage ne dit pas autre chose.

Commenter cet article